Archive for the 'Issy-les-Moulineaux' Category

Quelque chose est en train de se passer sur la 10ème circonscription

Les soutiens au député-maire André Santini sont apparus durant cette campagne moins nombreux, moins marqués et surtout moins sûr de leur choix. Les rencontres que nous avons multipliées ces dernières semaines à Vanves, Issy, Meudon et Boulogne confirment ce que les élections présidentielles et le premier tour du 10 juin semblaient vouloir montrer. Une lassitude se ressent quand l’on vient à parler aux électeurs du renouvellement du mandat d’André Santini.

Il y a de bonnes raisons à cela.

  • Soutien de la première heure à la dernière de l’ex-président UMP Nicolas Sarkozy, ministre de celui-ci, il a été pendant 5 ans son porte parole sur la circonscription.
  • Peu présent à l’assemblée, peu travailleur quand il y est (voir l’outil d’information NosDéputés.fr). Il n’est pas identifié comme un acteur fiable et capable de s’engager (voir ici) pour mener les politiques ambitieuses du changement porté par le président de la république François Hollande que les électeurs de la circonscription et notamment ceux d’Issy ont choisi de soutenir largement (voir ici)
  • Les démocrates du centre se sont détournés eux aussi d’un député dont ils se sont semble-t-il lassés. Bernard Léon, suppléant de la candidate Modem Fabienne Gambiez est revenu aujourd’hui sur les mensonges d’André Santini dans le JDD quant à ses soutiens et à son bilan (lire l’article).  Non, les candidats du Modem ne soutiennent pas André Santini car, ajoute Bernard Léon,

Pour nous les citoyens n’ont pas besoin « d’être protégés » […]. Ils ont besoin d’être représentés à l’Assemblée nationale par un député qui travaille. Qui propose, étudie, amende, vote les lois dont dépendront leur qualité de vie et l’avenir de leurs enfants.

Quant au style, si la « Santini attitude » a pu séduire il y a quelques années, elle a fini par agacer et fatiguer des électeurs dont l’attente d’un travail politique sérieux et efficace mené à l’assemblée a supplanté leur tolérance des frasques de l’édile.

  • Habitué des attaques à l’encontre de ses opposants, il a été condamné en première instance par le tribunal de Nanterre pour injure à mon encontre il y a dix jours (voir l’article du Monde.fr).
  • Dernière indélicatesse en date, vendredi 15 juin, et une attitude irrespectueuse de l’équipe d’André Santini durant la visite de la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, venue soutenir notre candidature. Rapidement recadrée par la ministre, il demeure un sentiment d’improvisation et d’agressivité de la part de l’équipe du député sortant.
  • Enfin, André Santini semble confondre les dossiers de l’assemblée et ceux de la ville de Vanves ou du GPSO, si l’on en croit les promesses pour le moins suspectes (voir l’article) relayées cette semaine.

Dimanche, nous avons le choix. Changer de député, c’est se tourner vers l’avenir

Publicités

Une nouvelle députée ça change quoi?

Un changement de député est possible dimanche puisque vous avez placé la Gauche (45,5%) devant André Santini (44%) au premier tour.
Une députée présente et active à l’assemblée nationale,
qui n’envisage pas un mandat à vie,
ne cumule pas les mandats,
consulte les citoyens et rend des comptes
ça changerait quoi?


Le grand meeting de soutien avec Daniel Cohn Bendit à Vanves : merci de votre mobilisation !

crédits photos: Philippe Cordier
Jeudi 14 juin 

 Daniel Cohn Bendit, député européen EELV

Guy Janvier, conseiller général PS de Vanves

Laurent Pieuchot, candidat socialiste et républicain

en présence de Lysiane Alezard, candidate Front de Gauche

Sont venu soutenir la candidature de Lucile Schmid et Philippe Berrée à l’école Marceau.

Merci, d’avoir participé à cette mobilisation  générale pour une élection historique sur la dixième circonscription des Hauts-de-Seine.

Agenda

Samedi, j’étais invitée au conseil Utopia dans le 7ème pour discuter des perspectives politiques d’EELV et de sa coopérative. Pascal Durand m’accompagnait.  Hier matin le groupe local EELV d’issy s’est réuni à 11 heures. Puis j’étais à 13 heures avec Eva Joly et les militants EELV à la Villette pour pique nique .  Ce matin 9 heures, je participe au conseil politique d’Eva Joly à l’assemblée nationale.

Vanves & Issy-Est: Guy Janvier réélu, gauche et écologistes progressent

A Vanves, Guy Janvier et Valérie Mathey obtiennent  4 190 voix soit 50,47% au second tour. Guy Janvier est réélu.

A Issy, Joseph Dion et Françoise Daviot obtiennent  3527 voix soit 47.2% au second tour. Paul Subrini (UMP) est réélu.

Cantonales à Issy: appel à soutenir Joseph Dion

Au premier tour des élections cantonales, 15,13% des électeurs ont voté pour les candidats Europe écologie-Les Verts marquant un intérêt croissant pour les enjeux écologiques.

Pour la campagne de second tour de cette élection et le scrutin du 27 mars j’appelle à soutenir Joseph Dion et Françoise Daviot candidats du parti socialiste sur le canton d’Issy est. Le département des Hauts-de-Seine doit changer de projet et de majorité politique. Qu’il s’agisse du respect de l’environnement, d’un autre urbanisme, de la création d’emploi, de la construction de logements sociaux ou de la lutte contre la précarité énergétique, les habitants des Hauts de Seine méritent mieux. Dans ce département riche les inégalités doivent être combattues avec force et conviction, les enjeux écologiques devenir prioritaires dans la décision publique.

Cette élection n’est pas une super élection municipale. Elle doit permettre de donner un sens au vote des électeurs en construisant un département pour tous.

Lendemain d’élection, premier bilan et interrogations

Avec un peu plus de 15,13% des suffrages le score d’Europe écologie les verts sur le canton d’Issy est le deuxième du département des Hauts-de-Seine (résultat global de 11,6%, 1er score celui de Boulogne Billancourt à 15,99%) . Ce résultat marque une progression de plus de 5,5 en pourcentage.

Mais, le contexte inhabituel de très forte abstention à Issy-les-Moulineaux (38% de votants) conduit à le relativiser. Certes Europe écologie-les Verts stabilise son socle électoral contrairement aux autres partis républicains. Mais on assiste pour cette élection à une forme de démocratie d’abstention très préoccupante. Quant à la montée du Front national sur le canton elle reste contenue en nombre de voix mais progresse à près de 10%.

Faut il voir dans cette abstention une sanction implicite du comportement des élus qui pendant des années ont siégé au conseil général  sans expliquer aux citoyens quelles étaient ses compétences? Au moment où la crise sociale s’aggrave il est inquiétant que tant de français aient choisi de s’abstenir, alors que le département est responsable du RSA, de l’allocation de dépendance, des logements sociaux et d’un soutien aux associations d’insertion…

En tant que candidate Europe écologie cette élection suscite en moi deux interrogations:

  • comment rendre notre position politique et notre programme plus crédible? comment faire reculer cette abstention qui marque une réelle lassitude par rapport à la vie politique?
  • la spécificité de la situation du département des Hauts-de-Seine où intérêts politiques de la majorité et pouvoir économique ont toujours été mêlés, n’a pas mobilisé les électeurs. On sait déjà que Jean Sarkozy restera président du groupe UMP-Nouveau Centre au Conseil général alors même que son père bat des records d’impopularité. Pourtant l’échéance de 2012 semble mobiliser les médias et les Français.
    Comment faire pour montrer le lien entre ces élections qualifiées de locales et des enjeux universels de débat démocratique et de projet?

Voilà deux des questions qui sont aujourd’hui posées au parti « naissant » qu’est Europe écologie les Verts….


Suivez Lucile Schmid sur Twitter

Présentation

VIDÉOS


%d blogueurs aiment cette page :