Benjamin Stora: « Lucile, je suis de tout mon coeur avec toi… »

Un petit mot gentil et d’encouragement de mon ami Benjamin Stora, historien du Maghreb contemporain, l’Algérie coloniale et l’immigration en France, actuellement en poste à la Frei universitat de Berlin. Il aurait souhaité être avec nous autour de Daniel Cohn-Bendit mercredi 16 mars pour l’appel au printemps démocrate des Hauts-de-Seine.

Je vous invite à parcourir son blog pour découvrir le travail de Benjamin et à lire ci-dessous quelques éléments d’analyse sur le printemps démocrates arabe.

Comment jugez-vous les évènements d’aujourd’hui après la fin du soulèvement en Égypte ? Quelles sont les éléments les plus surprenants et les plus convaincants et les plus promettant pour un développement positif, démocratique et moderne ?

Ce qui m’apparaît le plus surprenant, après le renversement de Moubarak et le soulèvement en Libye, c’est la détermination, le courage dont font preuve les peuples des sociétés arabes. Ils ne reculent pas, ne plient pas, malgré les coups très rudes qui sont portés contre les civils (plusieurs centaines de morts en Libye). Cette détermination peut nous indiquer un franchissement de seuil irréversible. Il ne sera plus possible de revenir à des régimes de parti unique, de contrôle de l’Etat par une famille, un clan, et des « services » de sécurité fonctionnant dans l’opacité et l’arbitraire. Le développement « moderne » est bien celui d’une réappropriation de son destin personnel, ne plus avoir peur de la violence d’un Etat despotique.

Est-ce que vous jugez les évènements comme une vraie révolution ou plutôt à la fin comme un changement de vêtements et de visages au niveau des rangs politiques, militaires et bureaucratiques ?

Il s’agit bien, selon moi, de « révolutions » dans le sens d’une volonté farouche de fin d’arbitraire, de refus de confiscation de pouvoir par des familles, de lettres de cachets contre des opposants. Une révolution pour la démocratie passera nécessairement par un changement de « visages », une relève des générations politiques. Elle n’évitera pas, peut être, les excès, les outrances, les dérapages dans la surenchère verbale, dans la radicalité idéologique (pas forcément religieuse). Mais il faut saluer ce pas en avant prodigieux.

Qu’est-ce que vous croyez sont les conséquences des évènements au niveau de la psychologie collectif du peuple égyptien et tunisien ?

Il est toujours difficile d’évoquer la psychologie collective de peuples… On peut toutefois dire, qu’après les luttes anticoloniales et le surgissement des nationalismes dans les années 1950, la tentation était grande de rester plongé dans des univers idéologiques, abstraits (comme le nationalisme arabe ou l’islamisme politique). Il s’agit cette fois de construire son propre destin, y compris national. Je suis frappé par l’importance du drapeau brandi partout, comme une recherche de redéfinition du lien national, perdu ou confisqué par des bureaucraties militaires ou « familiales ». Ainsi, en Libye, à Tobrouk ou à Benghazi libérés, tous les drapeaux officiels du régime de Kadhafi ont été retirés  et remplacés par des oriflammes comportant trois bandes horizontales, rouge, noir et vert : le drapeau de l’indépendance en 1951… Ce néo-nationalisme est une surprise. Il n’implique pas un retrait hors de l’histoire arabe, mais une reprise d’histoire moins idéologique, plus en prise avec le réel des sociétés. Il s’agit, dans tous les sens du terme, de reprendre son indépendance…..

Entretien à paraître dans La Lettre internationale d’avril 2011

Publicités

1 Response to “Benjamin Stora: « Lucile, je suis de tout mon coeur avec toi… »”



  1. 1 Ils soutiennent notre candidature à Issy-les-Moulineaux « Le Blog de Lucile Schmid Rétrolien sur 18 mars 2011 à 4:39

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivez Lucile Schmid sur Twitter

Présentation

VIDÉOS