8 mars, Journée internationale des femmes

Il y a des années que j’assiste ou je participe à des manifestations organisées au tour de la journée de la femme  avec des thèmes comme l’égalité professionnelle, la parité en politique, la gestion des temps, que je vois revenir les témoignages de femmes fortes dans les magazines féminins.

L’une des nouveautés fortes de ce 8 mars 2011 est le rôle joué par les femmes au sein du printemps arabe. Mais là encore certains discours manquent de nuances. L’espace de quelques heures on a le sentiment que ce sont les femmes qui font la révolution et que miraculeusement la mixité dans les espaces publics s’est installée. Des événements forts et symboliques ont lieu mais ne sous-estimons pas les résistances de l’ordre ancien.

Au delà de l’actualité, le sujet de l’égalité entre hommes femmes continue de buter sur l’articulation entre différence et égalité. L’émancipation des femmes est loin d’être réalisée y compris dans un pays comme la France où les différentiels de salaires et le partage des responsabilités restent très sexués. Mais les difficultés à réaliser l’égalité tiennent aussi  à la  permanence de modèles normatifs,  masculin et féminin, très forts.
Si vous interrogez  un échantillon représentatif d’hommes puis de femmes sur le thème « qu’est ce qu’une vie réussie ? » Il y a fort à parier que les réponses seraient très « genrées ».

Si les conditions de l’égalité scolaire peuvent encore être critiquées, c’est souvent après les études,  dans les parcours de vie que les situations des hommes et des femmes se structurent très différemment. Les renoncements professionnels des femmes vont de pair avec le fait choisi ou non d’être en première ligne pour l’éducation des enfants. Situation rendue plus complexe encore par le fait qu’aujourd’hui les tensions au sein du monde du travail n’en font pas forcément un modèle lorsqu’on aspire à l’épanouissement individuel. La fameuse double journée des femmes (professionnelle et familiale) n’est pas vraiment un modèle enviable ;

Mais que dire alors de celles qui font de la politique ?  Plus que pour les hommes la figure de la femme politique reste encore une figure marquée par ses renoncements personnels qu’ils soient sentimentaux ou maternels.

Une seule voie pour ouvrir le monde politique aux femmes : le rapprocher du monde de tous les jours, cesser d’en faire un  huis clos de pouvoir.

Publicités

0 Responses to “8 mars, Journée internationale des femmes”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivez Lucile Schmid sur Twitter

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Présentation

VIDÉOS