Effacer le 21 Avril 2002 – 3/3

Une seule alternative : le projet de l’écologie politique
(lire les textes 1 et 2)

Doit-on alors faire de l’élection présidentielle de 2012 l’élection de « l’angoisse », celle du rattrapage à tout prix de 2002 pour la gauche? Cette option qui était déjà très présente en 2007 a échoué à l’époque pour une raison simple. On ne gagne pas une élection sur un vote utile dont certains moteurs sont la peur et le remords lorsqu’on revendique une identité politique et des valeurs fondées sur la générosité, le partage des idées et le projet, le respect de chacun et la construction du bien public.  La victoire d’un candidat socialiste dont nous ne connaissons pas encore le visage, ni le programme vaut-elle que, par avance, on lui sacrifie l’occasion pour Europe écologie-Les Verts, mouvement politique que nous venons de conduire sur les fonds baptismaux, de débattre face à tous les Français d’une autre vision de la société et de l’économie où seraient enfin réhabilités les liens entre l’homme et la planète, le temps long et une vision, la transmission entre générations et une démocratie vivante ? Car l’élection présidentielle reste un moment unique pour dire aux Français ce que la politique peut ou devrait être.

Ce n’est ni en restreignant le champ des projets et celui du débat que l’on pourra gagner en 2012, ni en privilégiant une vision rétrospective, que l’on pourra assurer le renouvellement des personnes et du projet de société mis en œuvre dans notre pays. Mais par la prise en considération des signaux concordants que les Français ont adressé à leurs dirigeants politiques depuis une décennie : le refus de la professionnalisation politique marquée par l’affrontement à cette élection de personnalités présentes dans la vie politique française depuis plusieurs décennies, la primauté d’un débat sur le modèle économique et social et les possibilités d’action effectivement ouvertes aux politiques et enfin l’exemplarité du comportement des élites dont la crise récente a montré qu’elle était loin d’être assurée. Les Français ont besoin de reprendre confiance dans la capacité des démocraties à penser leur avenir et dans la capacité de leurs élus à agir et respecter leur parole.

Relevons ce défi !

Publicités

0 Responses to “Effacer le 21 Avril 2002 – 3/3”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivez Lucile Schmid sur Twitter

Présentation

VIDÉOS