L’écologie politique entre élargissement et approfondissement

Hier, dîner avec les membres de l’association Issy l’écologie à côté du parc de l’Ile Saint Germain. Nous parlons urbanisme, aménagement des berges de la Seine, engagement associatif et engagement politique.

Nous évoquons aussi la transformation des enjeux de l’écologie politique. Il y a eu les pionniers comme ces Isséens qui avaient fondé l’association des Amis de la terre à la fin des années 1970, et signaient leur courrier « Amitiés terrestres », l’engagement dans les élections municipales dans les années 1980, la montée progressive de l’écologie. Et puis cette forme de cristallisation qui s’est produite autour de la crise économique de 2007/2008 où le refus de la financiarisation s’est accompagné d’une prise de conscience qu’il était presque trop tard pour préserver l’avenir de la planète et de l’humanité.

Je me faisais la réflexion que les défis qui attendent l’écologie politique ressemblent à ceux qu’affronte l’Europe : concilier l’approfondissement à travers un projet crédible qui permette la transition d’un modèle économique à un autre, et l’élargissement des soutiens qu’elle reçoit à travers une progression dans la vie quotidienne, les débats publics et l’audience électorale.

Publicités

0 Responses to “L’écologie politique entre élargissement et approfondissement”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivez Lucile Schmid sur Twitter

Présentation

VIDÉOS