Philanthropie d’entreprise

On parle beaucoup depuis quelques mois de mécénat, de philanthropie d’entreprise, questions qui constituent mon quotidien professionnel.

Cela dans un contexte particulier : d’abord celui d’un désengagement de l’Etat qui tient aux options de la droite au pouvoir et à la crise des finances publiques qui l’accompagne (c’est un peu l’oeuf et la poule) ensuite les réflexions autour de l’économie et notamment de la nécessité de la sortir du court termisme alimentées par la crise. En 2003 la loi Aillagon sur le mécénat d’entreprise a d’ailleurs instauré un régime fiscal très favorable pour ces activités (notamment 60% de déduction fiscale sur les impôts payés en France).

Un contexte a priori très favorable donc  à une évolution de l’engagement des entreprises en France vers des questions relevant de la cité : le social, la culture, le développement durable. Avec toutefois des interrogations (comme dans toute période de transition) qu’il faut affronter à mesure que ce mouvement se développe:

  • avec une dépendance de plus en plus grande à l’égard du financement d’entreprise, quels projets vont-ils être sélectionnés ? Est-il possible « d’importer » dans l’univers de l’entreprise des valeurs qui ne sont pas celles de la concurrence et du court terme ? Dans le principe la réponse est oui. Fans la mise en œuvre ce n’est pas si simple. Cela explique que certaines entreprises décident de faire des fondations. C’est une manière d’acquérir de l’indépendance dans cette démarche, d’élaborer d’autres critères d’évaluation. La flexibilité de ces fondations reste évidemment une garantie de leur efficacité ;
  • l’univers des grandes entreprises reste un univers de la comparaison. On se compare pour s’évaluer, mieux se concurrencer. Le risque de conformisme existe. Ainsi, la plupart des grands groupes consacrent aujourd’hui des fonds importants à des projets entrant dans leur rubrique « développement durable » (sans pour autant modifier en profondeur leur mode de production). Si ce risque de conformisme n’est évidemment pas absent du monde des services publics, il apparait moins directement lié aux impératifs  de communication. La question du recrutement de personnes qui sont en mesure de parier sur des projets risqués, de petits projets, et non pas seulement sur des grosses machines dont on sait qu’elles auront les médias avec elles, est centrale. Surtout alors que la plupart des institutions et autres établissements publics font aujourd’hui la chasse aux fonds privés. La concurrence est rude pour décrocher des fonds et les petits porteurs de projet n’auront pas la tâche facile;
  • au fond la meilleure manière de préserver des financements bien affectés est certainement de parier sur des financements conjoints publics/privés (les collectivités locales y ont un rôle essentiel à jouer) avec de vraies procédures de collaboration entre ces deux univers. Et pourvu que l’esprit de risque et la curiosité l’emportent sur le souci d’une communication standardisée autour de thèmes qui ne peuvent se réduire à quelques actions médiatisées. J’observe ainsi en travaillant dans le domaine de la culture combien il est encore difficile de faire passer l’idée du lien culture/social. Comme si il fallait segmenter les choses pour pouvoir mieux afficher. C’est bien l’inverse qu’il faut rechercher : des projets qui croisent les approches, les partenariats, les acteurs. La culture appartient à tout le monde comme le développement durable….
Publicités

0 Responses to “Philanthropie d’entreprise”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivez Lucile Schmid sur Twitter

Présentation

VIDÉOS