Revue Esprit de février

Le sarkozysme, mort de la Ve République ?
Lucile Schmid

DEPUIS l’élection présidentielle de 2007, les commentateurs se sont beaucoup penchés sur l’exercice du pouvoir par le nouveau président de la République. Nicolas Sarkozy a d’emblée surpris, choqué, intrigué dans sa conception du rôle présidentiel. Conséquence centrale, l’étude du « sarkozysme » semble avoir surgi dès les premiers jours de pouvoir présidentiel par son nouveau titulaire, sans que nous soyons toujours sûrs du sens à donner à l’exercice. L’analyse n’est-elle pas venue trop tôt ? Identifier Sarkozy et le sarkozysme, n’est-ce pas se faire plaisir en renouant avec le mythe du président tout-puissant dont Jacques Chirac nous avait privés, et surestimer l’impact de la psychologie des dirigeants sur les choix politiques ?
Car, indéniablement, l’articulation entre le rôle du Président et celui joué par d’autres au pouvoir est digne d’intérêt. On pense évidemment au Premier ministre François Fillon qui résiste à l’usure du mandat et mène de façon déterminée une politique orientée à droite, mais aussi au préfet Claude Guéant à l’Élysée dont les choix pèsent sur toutes les orientations stratégiques. L’observation des politiques publiques et de leur impact, la mise en œuvre des lois, la réorganisation du champ politique induite par ce qu’on appelle « l’ouverture » devront se juger à l’aune du temps long. Un bilan de mandat, une comparaison entre premier et second mandat en cas de victoire de Nicolas Sarkozy en 2012 seront nécessaires.

lire l’intégralité du texte

Publicités

1 Response to “Revue Esprit de février”


  1. 1 dj 5 mars 2010 à 8:35

    Bonjour Lucile

    Le sarkozysme n’est pas à l’oeuvre que depuis 2007, il est à l’oeuvre depuis 2002… Ou en tout cas depuis qu’il a avoué y penser tous les matins en se rasant…
    Les prémisses de la mort de la 5e république sont dans l’une des plus grosses bêtises qu’ait commis Jospin : l’acceptation du mandat de 5 ans du Président, tout en maintenant les élections législatives succéder à l’élection du président, faisant dépendre les élus du bon vouloir du seigneur. La 2é grosse bêtise de Jospin est de s’être porté candidat à la présidence comme on part à l’abattoir, sans joie et sans envie.
    Nous sommes dans une période d’exaspération de la 5e. Et remarque que la cohabitation, possible avec un décalage des mandats, est totalement inconcevable maintenant. Les Français aimaient la cohabitation, cela les rassuraient, alors que les deux principaux partis qui les représentent la détestaient… Divorce fréquent, puisque les Français ont voté non à Maastricht (ce qui n’était pas un non à l’Europe, mais un non à une Europe petit bras face aux USA)… C’est pour cela que face au lamentable face à face pipole Ségo-Sarko, autant ont voté (et revoteront en 2012) pour François Bayrou.
    Aujourd’hui, parce que c’est les régionales et que la droite est au pouvoir, le PS va ramasser la mise. C’est la nouvelle cohabitation : Paris et les provinces…
    Il faut en finir avec la 5e république, mais, pour des raisons purement physiques, ou mécaniques, ni un président de gauche, ni un président de droite ne pourront faire ce travail par rapport à une constitution biodégradable. Seul un homme « seul » – il a quelques amis, dont je fais partie – en tout cas, pas franchement chef de parti, ou chef d’un parti aux caractéristiques pas très tranchées, genre centre (c’est le noyau dur du centre : les institutions + une confiance dans l’entreprise(et non l’Etat) + de la justice sociale(et non la république des copains) + le développement durable (et non la décroissance austère) + la lutte contre la dette (parce qu’il n’y aura personne à acheter)). Bref ne vous réjouissez pas trop vite des 5% imposés par les médias à toute conversation relative au MoDem !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivez Lucile Schmid sur Twitter

Présentation

VIDÉOS