En 2010, la politique autrement ?

Incarnons le changement attendu!

le monde changeLe 1er octobre les militants du parti socialiste ont voté à une large majorité pour la parité et le non cumul des mandats. Ils ont aussi reconduit pour les élections régionales les présidents de région sortants. C’est le cas en Ile de France, région où je suis élue ; Jean Paul Huchon conduira la liste socialiste.

Comment expliquer ce double vote ?  On dit souvent qu’une élection se gagne non pas sur un bilan mais sur un projet…sauf que si le bilan n’est pas bon il est difficile de gagner. C’est ce qu’exprime le vote des militants socialistes. Une aspiration : celle de la rénovation, du changement. Mais aussi un attachement à ceux que l’on connait, qui ont un bilan, sur lesquels on sait pouvoir compter. Sans doute aussi une inquiétude de l’inconnu alors que notre parti est affaibli.

Passer des principes aux actes n’est pas évident. Comme toujours lorsqu’on décide de rompre avec l’ordre ancien. Même constat par exemple sur le changement de modèle économique. Unanimité pour dire qu’il faut le faire. Mais où sont les premiers actes fondateurs ? Où est l’usine automobile qui ne produit plus que des véhicules électriques, va-t-on désaffecter des centrales thermiques ultra polluantes en Chine alors même qu’elles produisent encore ?

Pour filer la métaphore –et même s’il n’est pas question de comparer des élus de longue date à des centrales thermiques- le changement de modèle politique a quelque chose d’aussi douloureux que le changement de modèle économique. Il suppose des choix et des sacrifices, il doit s’organiser dans le temps. Mais il doit aussi prendre forme vite pour ne pas être un slogan creux. On nous a trop promis la politique autrement. Si rien ne se passe les mots des politiques, les mots de la politique finiront tous en « demain on rase gratis ». Et qui ira voter demain ?

Les élections régionales seront un test. Test d’équilibre entre la continuité du bilan avec le renouvellement des investitures des présidents de région mais aussi test de rénovation avec d’autres choix de personnes plus audacieux, marquant la capacité des socialistes à regarder l’avenir et à penser autrement le développement économique, la démocratie citoyenne, l’aménagement du territoire…tout en portant haut les couleurs de l’égalité sociale.

La parité, le rajeunissement, la diversité sont au cœur de la démarche. Il reste à les incarner dans des personnes. Tant aujourd’hui ce qui l’emporte aux yeux des électeurs ce sont les qualités humaines, l’honnêteté et l’envie de mener des combats citoyens. L’inverse d’une vision du pouvoir pour le pouvoir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Suivez Lucile Schmid sur Twitter

Présentation

VIDÉOS